Sommaire

 

Parmi les lymphomes non hodgkiniens indolents, on retrouve :

Caractéristiques des lymphomes lymphocytiques

Les lymphomes lymphocytiques (ou lymphomes à petits lymphocytes) sont des cancers localisés dans les ganglions lymphatiques et la plupart du temps dans la moelle osseuse. Selon les statistiques, ces lymphomes représentent 4 % des lymphomes non hodgkiniens, concernentsurtout les personnes âgées et un peu plus les hommes que les femmes.

Il s'agit d'un lymphome à petites cellules et donc indolent (peu malin) qu'il n'y a pas urgence à traiter. Ce cancer est très proche de la leucémie lymphoïde chronique (la leucémie la plus fréquente), la différence se situant dans la localisation des cellules cancéreuses :

  • Dans un cas comme dans l'autre, le cancer va se traduire par une lymphocytose, c'est-à-dire par la présence excessive de lymphocytes.
  • Cependant, alors que dans le lymphome les cellules concernent le système lymphatique, en cas de leucémie elles touchent les cellules sanguines.
  • Le traitement et le pronostic sont identiques.

Leucémie

Article

Lire l'article Ooreka

Symptômes et traitement des lymphomes lymphocytiques

Les lymphomes lymphocytiques entraînent peu de symptômes. Lorsqu'ils sont présents, il s'agit surtout de symptômes B :

  • anémie ;
  • thrombocytopénie (taux de plaquettes trop bas) ;
  • asthénie ;
  • amaigrissement ;
  • sueurs nocturnes ;
  • fièvre persistante.

Ce type de lymphome nécessite une simple surveillance dans la mesure où il n'entraîne pas ou peu de symptômes. Un traitement n'est mis en place que si ces symptômes s'aggravent ou que le cancer évolue. Ce traitement dépendra du stade du lymphome et des symptômes retrouvés. Il s'agit le plus souvent d'une association de médicaments de chimiothérapie. On peut parfois y combiner une radiothérapie dirigée vers certaines aires ganglionnaires spécifiques ou vers la rate. On peut également envisager une greffe de cellules souches, dite autogreffe, chez les patients les plus jeunes.