Sommaire

Le lymphome du MALT (mucosa-associated lymphoid tissue) est un lymphome de la zone marginale. Il fait partie des lymphomes non hodgkiniens avec notamment le lymphome diffus à grandes cellules B, le lymphome folliculaire ou encore le lymphome T périphérique.

Caractéristiques du lymphome du MALT

Le lymphome du MALT affecte le tissu lymphoïde associé aux muqueuses. Selon les statistiques, il représente entre 5 et 8 % des LNH (il touche 1 personne sur 313 000). Les adultes âgés de plus de 60 ans sont les plus concernés, notamment les femmes. Ce type de lymphome est rarissime chez l'enfant. En tant que lymphomes indolents, leur évolutivité est faible.

Il s'agit d'une forme particulière de lymphome puisqu'il est extra-ganglionnaire. Il ne touche donc pas les ganglions lymphatiques (ou très rarement). Il prend naissance dans divers tissus ou organes tels que le tube digestif (notamment l'estomac), les poumons, la thyroïde, la peau, les glandes salivaires, les glandes mammaires, les yeux, etc. Plus exactement, il se développe :

  • soit dans du tissu lymphoïde associé aux muqueuses ;
  • soit dans la muqueuse ou le tissu qui recouvre certains organes.

Malgré cette originalité, les lymphomes du MALT restent des lymphomes non hodgkiniens (LNH) qui se caractérisent par un développement anormal des lymphocytes B.

Lire l'article Ooreka

Lymphome du MALT : des origines infectieuses ou génétiques

Les lymphomes du MALT sont des lymphomes qui ont pour particularité d'être d'origine infectieuse. Dans la majorité des cas, ces lymphomes sont associés à une pathologie auto-immune ou à une infection bactérienne ou virale.

Pathologie auto-immune et lymphome du MALT

Des pathologies auto-immunes peuvent favoriser l'apparition de certains lymphomes du MALT. Par exemple, les personnes qui ont une thyroïdite de Hashimoto présentent davantage de risques de souffrir d'un lymphome du MALT thyroïdien.

De même, ceux qui souffrent d'un syndrome de Gougerot-Sjögren (syndrome sec) risquent d'être atteints d'un lymphome du MALT des glandes salivaires ou lacrymales.

Pathologie bactérienne ou virale et lymphome du MALT

Un lien a été clairement établi entre les lymphomes du MALT de l'estomac et une infection par l'Helicobacter pylori qui est responsable de 80 % des ulcères gastro-duodénaux. En effet, la bactérie va léser la muqueuse de l'estomac qui va s'inflammer et favoriser l'apparition d'un lymphome gastrique.

Lire l'article Ooreka

Mutation génétique et lymphome du MALT

Une autre cause à ces lymphomes serait une mutation génétique. Il y aurait dans ce cas une translocation entre les chromosomes 11 et 18, des segments se détachant de l'un pour aller se fixer sur l'autre. Cela déréglerait le système d'apoptose censé entraîner l'auto-destruction des cellules qui se multiplieraient donc de façon anarchique.

Lire l'article Ooreka

Symptômes des lymphomes du MALT selon leur localisation

Les symptômes du lymphome du MALT sont inhabituels. En effet, ils dépendent des organes touchés :

  • En cas d'atteinte de l'estomac, on peut présenter une gastrite chronique.
  • En cas d'atteinte des poumons, on peut présenter des infections respiratoires.
  • On présentera des troubles de la vue si les yeux sont concernés.

Généralement, on ne retrouve pas de gonflements des ganglions lymphatiques. Le diagnostic de lymphome n'est donc pas toujours évident puisque ce cancer fait tout d'abord penser à un problème de l'organe plus qu'à un cancer lymphatique. Ce n'est qu'en observant le tissu lymphoïde et en retrouvant les cellules tumorales que le diagnostic pourra être posé.

Lymphome du MALT : une stadification particulière

Puisque les lymphomes du MALT n'affectent pas les ganglions lymphatiques, une méthode de classification des différents stades du lymphome a dû être établie. On s'intéressera cette fois-ci à la profondeur de la tumeur en allant de l'intérieur vers l'extérieur.

Exemple de stadification avec un lymphome du MALT gastrique

Stade du lymphome du MALT

Profondeur de la tumeur

Stade T1

Le lymphome n'affecte que la muqueuse (T1 m) ou la sous-muqueuse (T1 sm) de l'estomac.

Stade T2

Le lymphome a atteint la musculeuse gastrique.

Stade T3

Le lymphome touche la sous-séreuse de l'estomac.

Stade T4

Le lymphome a traversé la séreuse et il touche les organes environnant l'estomac.

Traitement antibiotique du lymphome du MALT et pronostic

Contrairement aux autres lymphomes (et aux autres cancers), le traitement d'un lymphome du MALT de l'estomac pourra être plus localisé s'il est pris à un stade précoce. Il s'agira de lutter contre l'infection à l'aide d'antibiotiques destinés à lutter contre l'Helicobacter pylori (amoxicilline). En effet, quel que soit l'organe touché, si le lymphome a une origine virale ou bactérienne, on s'attachera tout d'abord à traiter l'infection. On peut aussi prescrire des inhibiteurs de la pompe à protons (IPP) qui réduisent la production d'acide chlorhydrique. Cette approche peut suffire, dans environ 70 % des cas, à faire régresser le lymphome puisque la disparition de la bactérie s'accompagne de la rémission.

Néanmoins, le recours à un traitement chimiothérapeutique ou radiothérapeutique peut rester nécessaire dans certaines situations (si les antibiotiques sont insuffisants ou s'il n'y a pas d'H. Pylori). Par ailleurs, si la translocation chromosomique est avérée, le traitement peut s'appuyer sur l'utilisation d'anticorps monoclonaux (immunothérapie) pour se montrer plus efficace.

Pris en charge suffisamment tôt, la survie à 10 ans des lymphomes du MALT est excellente avec un taux d'environ 75 %.

Ces pros peuvent vous aider